Charte Codea
Mise en oeuvre prestation paie Codea
Fichier informatique paie
Variables mensuelles de paie
Bulletin de paie / spécimen
Compte rendu mensuel paie
Procédure 100% internet
Questions / réponses
Codea vous informe
Aides, primes et subventions 





Le département CODEA "Aides, Primes et Subventions" vous aide à obtenir toutes les aides, primes et subventions auxquelles vous pouvez prétendre










 
Le renouvellement de la période d'essai
La période d'essai peut être renouvelée une seule fois, si un accord de branche étendu le prévoit et si la lettre d'engagement ou le contrat de travail stipule expressément cette possibilité de prolongation.

Si l'employeur veut se prévaloir de la faculté de renouvellement, il doit le faire savoir au salarié avant l'expiration de la première période et recueillir son accord.


Le renouvellement ou la prolongation de la période d'essai :

- nécessite un accord exprès des parties
- et exige une manifestation de volonté claire et non équivoque du salarié.

La volonté du salarié ne peut pas être déduite de sa seule signature sur un document établi par l'employeur.

Elle ne peut résulter de la seule poursuite du travail ou de l'absence de réserve du salarié sur le contenu de la lettre l'avisant de la prolongation.

L'employeur doit exiger une mention manuscrite du salarié en plus de la signature, (exemple : «mon accord pour le renouvellement est bien exprès et sans équivoque».)

ATTENTION:

1- La rupture de la période d'essai, tant par le salarié que par l'employeur, doit respecter le délai de prévenance requis, dont la durée dépend de l'ancienneté du salarié dans l'entreprise et de son statut.
La lettre de rupture doit impérativement être remise au salarié (ou à l'employeur) AVANT la date de fin de la période d'essai DIMINUEE dudit délai de prévenance.
Exemple:
Pour un salarié avec période d'essai de deux mois, la lettre de rupture doit lui être remise au plus tard au bout de 1,5 mois puisque le délai de prévenance est de 2 semaines au minimum dans ce cas.

2- La période d'essai étant destinée à apprécier la valeur professionnelle du salarié, la rupture pour un motif non inhérent à la personne du salarié est abusive.

3- La période d'essai est prolongée en cas de suspension du contrat de travail pendant cette période, pour cause de maladie, par exemple.

Sommaire  / Haut de page


Questions / Réponses

Chiffres Utiles

Actualités

En bref


Mettre ce site en page de démarrage - Recommander le site à un ami - Mentions Légales - Maintenance - Accès collaborateurs - Accès autorisés - Conception NETexco